JFK

L'assassinat les questions

Sujet: Arrestation de Oswald

Créé le: Tuesday, October 09, 2012 - 01:17 PM

Philippe.MARY
Date d'inscription: May 13, 2011
Dernière visiteMay 28, 2011
Messages: 1
Rang: newbie

Bonjour à tous, je suis nouveau sur ce forum et je m'intéresse depuis longtemps à l'affaire.
Lors de la visualisation du documentaire "JFK Mort en Direct"sur Canal+, j'ai été surpris de voir l'interview d'un policier disant que Lee était en possession d'un fusil lors de son arrestation dans le théâtre. Cela a t'il été confirmé par la suite et existe t'il des informations complémentaire sur cette arme ?

pierre.nau
Date d'inscription: Dec 13, 2015
Dernière visiteAug 30, 2019
Messages: 871
Rang: passionné

Saturday, May 14, 2011 - 04:32 PM
Philippe MARY
Lors de la visualisation du documentaire "JFK Mort en Direct"sur Canal+, j'ai été surpris de voir l'interview d'un policier disant que Lee était en possession d'un fusil lors de son arrestation dans le théâtre. Cela a t'il été confirmé par la suite et existe t'il des informations complémentaire sur cette arme ?

Bienvenue sur le forum! ;-)
Il me faudrait visionner à nouveau en VO. Probablement unes erreur de traduction. Tout dépend du mot employé.
Pour le reste, Oswald était en possession d'un .38 Smith & Wesson revolver, portant le n° de série #V510210. Il n'y a aucun doute sur ce point.
     

Mano-B
Date d'inscription: Jan 09, 2008
Dernière visiteFeb 10, 2012
Messages: 122
Rang: assidu

Thursday, May 26, 2011 - 09:23 AM
Oui, je pense aussi une erreur de traduction. J'ai lu sa aussi, je fus surpris, mais je me suis dis que non parce que il avait un revolver au moment de l'arrestation au Théatre.
     

Mano-B
Date d'inscription: Jan 09, 2008
Dernière visiteFeb 10, 2012
Messages: 122
Rang: assidu

Thursday, May 26, 2011 - 09:24 AM
Au fait, Bienvenue Philippe Mary :)
     

Gilles.Picciola
Date d'inscription: Oct 27, 2011
Dernière visiteNov 07, 2011
Messages: 2
Rang: newbie

Wednesday, November 02, 2011 - 01:00 PM
Comment peut-on interpréter une des rares déclarations d'Oswald "I'm a patsy" (je suis un pigeon)?
Un "pigeon" étant une personne attirée dans une affaire pour y être piégée. En ce qui concerne Oswald, de quoi s'agit-il?
Soit, "je suis un pigeon parce qu'on veut me faire porter un chapeau trop grand pour une seule tête (la mienne)" et dans ce cas qui est "on"? et quels sont les autres?
Soit" je me suis retrouvé dans une affaire pour autre chose que ce qui s'est passé et j'en fais les frais"
Alors "pigeon" pour Tippitt? pour "Kennedy"? pour les deux ? pour ni l'un ni l'autre?
     

pierre.nau
Date d'inscription: Dec 13, 2015
Dernière visiteAug 30, 2019
Messages: 871
Rang: passionné

Tuesday, November 08, 2011 - 12:18 PM
Gilles Picciola
Comment peut-on interpréter une des rares déclarations d'Oswald "I'm a patsy" (je suis un pigeon)?


Cette phrase lancée à la volée par Oswald a été l'objet de nombreux commentaires...
Remarque destinée à brouiller les pistes ou message "codé"?
Le plus délicat est de la lier à la personnalité d'Oswald, tant elle ne lui correspond pas. Voilà un homme qui cherchait à exister et qui pensait être entré dans l'histoire, à sa manière, en assassinat le chef d'Etat le plus puissant de la planète. Logiquement, il aurait du revendiquer haut et fort son geste et profiter de la médiatisation de son geste pour se mettre en scène et se présenter comme l'auteur d'un geste révolutionnaire.
Il fait exactement le contraire, jusqu'à nier certaines évidences et adoptant la posture de la victime, injustement accusée du double assassinat de JFK et de Tippit.
Ma conviction est qu'il réalise qu'il va endosser seul l'assassinat du Président, alors que ses complices qui l'ont manipulé courrent toujours. Il lâche alors cette phrase pour envoyer un signe fort. Ne disposant pas encore de l'avocat qu'il demande (John ABT et personne d'autre), il ne va pas plus loin et compte le faire plus tard. Malheureusement pour lui, Ruby se chargera de le faire taire.
Pour mémoire, John Canal, convaincu de l'unique culpabilité d'Oswald, développe dans la deuxième partie de son ouvrage (Silencing the lone assassin), une thèse convaincante selon laquelle Ruby fut charger de réduire Oswald au silence pour l'empêcher de parler. On peut penser qu'Oswald y faisait allusion, implicitement pour le moins.
En revanche, pour l'assassinat de Tippit, la question du "patsy" ne se pose pas. Sa culpabilité ne fait pas de doute.
     

bertrand.maury
Date d'inscription: May 24, 2007
Dernière visiteOct 17, 2015
Messages: 261
Rang: accroc

Wednesday, November 09, 2011 - 12:53 AM
Gilles.Picciola
Comment peut-on interpréter une des rares déclarations d'Oswald "I'm a patsy" (je suis un pigeon)?

Cette déclaration ne prouve strictement rien ni dans un sens, ni dans l’autre, mais pour bien l’appréhender, il faut d’abord remettre la phrase dans son contexte: Oswald répond à la question d’un journaliste qui lui demande s’il a tué le président des Etats-Unis. A cela, il répond qu’il a été arrêté parce qu’il a séjourné en URSS et qu’il est un bouc-émissaire. Bref, Oswald ne veut pas seulement faire croire à son innocence mais aussi qu’il est suspecté uniquement à cause de ses opinions politiques. C’est assez fort de café quand on connait les charges qui pèsent sur Ozzie mais l’animal est fait comme ça.

http://www.yout…?v=tXCSyi-EY7M

Pierre.Nau
Cette phrase lancée à la volée par Oswald a été l'objet de nombreux commentaires...
Remarque destinée à brouiller les pistes ou message "codé"?
Le plus délicat est de la lier à la personnalité d'Oswald, tant elle ne lui correspond pas.

Sur ce point, je ne suis pas d’accord. Oswald avait pour habitude de nier les évidences, de se plaindre et jouer les victimes. Son crédo n’était pas de revendiquer l’assassinat de JFK mais de faire croire à l’opinion que ses droits n’étaient pas respectés et qu’il était persécuté parce qu’il était communiste (raison pour laquelle il voulait John Abt comme avocat ou, à défaut, un représentant de l’ACLU).
Sa stratégie de défense, psychologiquement cohérente, s’articulait autour de sa victimisation autant que sur le mensonge permanent. Nous ne saurons jamais si, conseillé par un avocat (peut-être Mark Lane car John Abt aurait refusé), il en aurait changé au cours d’un procès.
     

jfk_officielvérité.com
Date d'inscription: Jul 17, 2011
Dernière visiteNov 02, 2012
Messages: 24
Rang: intéressé

Saturday, August 11, 2012 - 04:36 PM
Bonjour,
J'ai souvent pu lire ici où là qu'une quinzaine de policiers / six voitures se précipitèrent vers le Texas Theater pour arrêter Oswald. Pourtant, comme vous pouvez l'entendre à 13:10 e cette vidéo http://www.yout…yer_embedded#!, un journaliste affirme qu'il y eut plus de 200 policiers sur place. Qui dit vrai là-dedans ?
     

jerome.bagot
Date d'inscription: Nov 24, 2010
Dernière visiteAug 02, 2019
Messages: 82
Rang: assidu

Tuesday, October 09, 2012 - 01:17 PM
''I'm a patsy ! '' Faut il accorder à ces paroles de LHO un sens précis ? Je n'en suis pas certain, peut être voulait il jouer les victimes, gagner du temps pour préparer sa défense ou mettre en garde des complices voir tout cela à la fois ou alors étais-ce pour lui une réplique pour flatter son ego avec un ''bon mot'' ?

Pour ma part, une question importante est de se demander quel comportement LHO aurait il eu si son arrestation avait suivi le meutre de JFK et non celui de Tippit ou s'i avait été capturé à la frontière mexicaine ou sur un aéroport quelques jours après le drame ? Le meurtre de Tippit a changer la donne, le cours des choses et le comportement d'Ozzie face au monde.
Dans le documentaire "Oswald un fantome américain", le regretté Norman Mailer prétend qu'ayant tué un policier LHO ne pouvait plus jouer le rôle du révolutionnaire , je n'adhère pas du tout à sa vision. Tuer un policier au cours d'une fuite après avoir abattu un chef d'état n'est ''qu' une simple péripétie'' commune dans l'histoire des révolutionnaires. Par contre son arrestation alors qu'il pensait être exflitré par des tiers ou rejoindre un intinéraire de fuite à réduit à néant tous ses plans et le présentait face au monde comme seul coupable. Chose qu'il ne voulait pas assumer ou du moins pas seul et pas dans ces conditions ou sans avoir auprès de lui un avocat de renom. Je vous engage à lire les commentaires de LHO durant sa garde à vue dans leur ensemble: Assez révélateur !
Pour moi, il avait été arrêté près du but ou du moins ce qu'on lui avait présenté comme une porte de salut et face à ce coup du sort, il avait besoin de gagner du temps mais Ruby y a mis un teme