JFK

L'assassinat les questions

Choisissez une langue

Langue préférée
Anglais Français

Documents particuliers

Photos

Galerie

Intention

JFK Dallas 22 novembre 1963Un demi-siècle s'est écoulé. Cinq décennies de doutes et d'espoir déçus. Les enquêtes officielles et les documents rendus publics n'ont pas réussi à convaincre le plus grand nombre de l'unique culpabilité de Lee Harvey Oswald dans l'assassinat du Président John Fitzgerald Kennedy le 22 novembre 1963 à Dallas.

Comment admettre la fin brutale d'un mythe par la faute d'un assassin solitaire armé d'une carabine à $20? Comment se satisfaire de zones d'ombre laissées par une Commission chargée de faire toute la lumière sur l'attentat? Avait-elle seulement les moyens de le faire. Disposait-elle du temps suffisant? Ne s'en est-elle pas trop remis aux conclusions préliminaires du FBI en se bornant à les valider?

Cela dit, après tout ce temps, le problème n'est plus de débattre de l'implication d'Oswald. Elle est amplement démontrée. Il reste désormais à statuer sur le partage des responsabilités et à démontrer qu'Oswald n'était pas seul comme l'affaire Odio tend à le montrer.

Après quoi, l'affaire sera close. Mais quand?

Derniers messages du forum

Ouvrages récents • Killing JFK/RMC
J'ai enregistré sans le regarder encore un documentaire US diffusé vendredi dernier sur RMC découverte
'' Killing Kennedy''
Prochaine diffusion TV :

Mercredi 3 Décembre à 00h20 Téléfilm historique - Etats-Unis - 2013
Durée : 1h35

Statistiques: Publié par jerome.bagot — Lun Nov 24, 2014 10:32 am



L'implication d'Oswald dans l'assassinat du Président • Re: La personnalité du tireur solitaire
A mon sens l'attentat sur JFK s'apparente plus d'un homicide avec des complices voire un contrat (pas obligatoirement mafieux) plutôt qu'un réel complot d'ordre politique. Une dizaine de personnes peut être un amalgame d'intérêt entre la New Orléans et Dallas avec LHO comme exécuteur des basses œuvres.
Le comportement de LHO est avec le meurtre de Tippit la clé de l'affaire. Ozzie n'était ni un imbécile, ni un psychopathe malgré les affirmations des promoteurs de la thèse officielle. Comment penser alors que cet homme qui vient d'accomplir de sans froid l assassinat du siècle puisse après avoir échappé tranquillement à l'agent Baker, revenir chez lui se nettoyer, se changer pour partir tranquillement vers nul part avec moins de 15 dollars en poche ? !!!
Oswald avait un but, une destination, un rdv. Cette solution est la plus logique et colle avec le personnage qui savait être minutieux et persévérant. Où allait t il ? Pourrons-nous jamais le savoir ? Cuba, Mexique, une planque avant un départ pour un pays étranger, l'aéroport de Oak Cliff ? Je ne sais mais sans doute ne partait il pas dans une fuite sans sens, sans but. On ne prépare pas le meurtre du président de l'état le plus puissant du monde pour en cas de réussite ne pas avoir une échappatoire cohérente. Ou alors, il faut se livrer afin de revendiquer le geste révolutionnaire ultime, se faire tuer en rejouantTSBD un remake de fort Alamo mais pas partir en errance dans les rues de DALLAS...
Des complices l'attendaient ils dans une planque, une voiture, un avion ou Tippit devait il l'éliminer ? En tout cas s'il voulait s'enfuir rapidement, il lui aurait suffit de prendre un aller simple pour le Mexique juste en sortant de TSBD, il préféra rentrer dans sa chambre en jouant l'homme galant avec une vieille dame avant de monter dans un taxi...
LHO n'était ni un fou ni un exalté ni le fanatique d'une cause mais plutôt un calculateur, un opportuniste, capable de servir une cause si elle lui rapporte. Alors, sauf comportement névrotique à partir de 13h05 au sortir de 1026 N B ce 22/11/63 il avait un plan de fuite ...

Statistiques: Publié par jerome.bagot — Ven Nov 21, 2014 4:23 pm



La preuve photographique • Re: Le film d'Orville NIX
jerome.bagot a écrit :
Le film de Nix est intéressant mais pour y voir un tireur avec un pistolet à long canon, il faut y mettre du sien ou vraiment avoir de très bons yeux !!!!

Entièrement d'accord avec toi. Les copies à disposition sont de piètres qualités. Seule la version de première génération, à partir desquelles Orville Nix a fait ses observations, permettrait d'y voir plus clair. C'est tout l'enjeu de la bataille dans laquelle Gayle Nix Jackson s'est lancée: la diffusion de la copie la plus claire.

jerome.bagot a écrit :
Les photos et films connus DU 22/11/63 ne permettent pas actuellement de trancher : POINT !!!

C'est ma conclusion dans mon premier ouvrage à propos de la preuve photographique, beaucoup trop subjective pour être définitive. Le plus bel exemple étant le film de Zapruder où chacun est en mesure d'étayer sa conclusion suivant la lecture que l'on peut en faire.
Seul à mon vais le film de Babuska Lady pourrait apporter des éléments nouveaux tels que:
- meilleure datation de l'impact de la balle qui atteint JFK dans le dos, ce que ne permet pas de faire le film de Zapruder, à cause du panneau de Stemmons,
- vision du TSBD et du Knoll plus proche que celle apportée par les films ou photos à disposition.
C'est ce que j'ai essayé de montrer lors de mon "travelling" effectué en 2008 et disponible à la page vidéos du site

jerome.bagot a écrit :
La preuve acoustique me parait plus convaincante même si elle peut être remise en cause. D'ailleurs, il serait bon avec les moyens modernes de reprendre de manière impartiale l'étude des années 70.

Effectivement. A noter que D.B. Thomas dans son ouvrage NO HEAR TO EVIL consacre 4 chapitres actualisés de la preuve acoustique. Intéressant.

jerome.bagot a écrit :
Je suis un partisan du complot restreint moins d'une douzaine de personnes impliquées, cette hypothèse n'implique pas obligatoirement la présence d'un second tireur ou du moins qu'il est fait feu.
la clé de l'affaire est ailleurs dans le comportement de LHO avant et après l'attentat, dans le meurtre de Tippit, dans le passage de LHO à Cuba et la New Orléans.

Je ne peux qu'être d'accord avec toi. C'est ce que je développe dans mes 2 ouvrages.

jerome.bagot a écrit :
Peut être existe t il une preuve visuel dans un grenier de Dallas ou dans un dossier du FBi mais personne ne l'a encore trouvé alors cherchons ailleurs les preuves d'un complot

Ce n'est pas impossible. Régulièrement, de nouveaux films apparaissent, plus d'un demi-siècle après. Il n'est pas interdit d'espérer.
Déjà, le film de Babushka Lady serait une grande avancée.

Statistiques: Publié par pierre.nau — Ven Nov 14, 2014 9:54 am


JFK retour sur lassassinat Lee H. Oswald pour une place dans lhistoire

13 anonymous guests on-line.

Vous êtes un visiteur. Vous pouvez vous inscrire en cliquant ici.