JFK

L'assassinat les questions

Sujet: Menaces de Chicago et Tampa

Créé le: Tuesday, March 03, 2009 - 09:04 AM

lichermann
Date d'inscription: Mar 10, 2008
Dernière visiteAug 31, 2011
Messages: 80
Rang: intéressé

J'ai découvert récemment quelques pages web sur les tentatives d'assassinat de JFK à Chicago et Tampa. Il me semble que ce sont des faits bien établis qu'il y avait des menaces. Kennedy a annulé sa visite à Chicago mais il a fait sa tournée à Tampa et Miami.

Je ne suis pas sûr que la thèse de ce livre soit complètement honnête (je ne l'ai pas lu), mais en tous cas, il y a des infos factuelles sur la menace lors de la visite à Tampa :
http://dir.salo…rpt/index.html

On trouve quelques photos de la visite à Tampa ici :
http://www.jfkr…com/page8.html

En comparant la visite à Dallas et à Tampa, on trouve des similitudes et des différences frappantes. Similitudes car la menace à Tampa telle que le Secret Service l'avait comprise s'est réalisée à Dalla. Différences, car justement, le SS n'a pas pris les mêmes précautions à Tampa et à Dallas. On peut s'étendre sur le sujet et rentrer dans un détail de fourmi. Cela peut être intéresant, mais je n'en ai pas forcément les compétences.

En revanche, il me semble que ces menaces à Chicago et Tampa, quelques jours avant Dallas sont bien le signe évident d'un complot. Il faut prendre un peu de hauteur par rapport aux évènements de Dallas pris isolément. Comment peut-on encore parler du geste d'un déséquilibré, Oswald, qui aurait pris cette initiative seul, alors que quelques jours avant il y a eu des menaces à Chicago et Tampa ?

Et cela, on peut le dire indépendamment du fait qu'il y ait pu avoir un ou plusieurs tireurs. Après tout, un seul tireur, Oswald, est tout à fait compatible avec la thèse du complot.



modifié par : lichermann, 13 Fév 2009 - 11:20

christine
Date d'inscription: Nov 10, 2008
Dernière visiteSep 23, 2011
Messages: 41
Rang: intéressé

Friday, February 13, 2009 - 10:42 AM
Je partage également votre avis sur ce sujet
Au vu de toutes les menaces qui avaient été faites dans les jours précédents la venue à Dallas il est clair pour moi qu'il ne peut que s'agir d'un complot
Chris
     

pierre.nau
Date d'inscription: Dec 13, 2015
Dernière visiteAug 30, 2019
Messages: 871
Rang: passionné

Friday, February 13, 2009 - 02:16 PM
Concernant la visite annulée de Chicago:
Avant toute chose, lire ces deux pages du rapport du HSCA:
page 231 et page 232

Puis, la lecture du livre d'Abraham Bolden paru en 2008: The echo from Dealey Plaza.

A titre personnel, après avoir assisté à la conférence donnée par Abraham Bolden lui-même à Dallas le 20 novembre dernier et après avoir lu son livre, je suis convaincu que les personnes en charge de la sécurité du Président ont failli dans leur tâche de prendre en compte puis d'examiner les informations touchant aux menaces à l'encontre du Président qu'ils avaient à leur disposition.
Pour avoir osé le dire, Abraham Bolden, premier membre de couleur du Secret Service sera condamné injustement à 6 ans d'emprisonnement, sur la base de fausses déclarations de corruptions de subornations, totalement inventées et qui ne reposaient sur rien.
A noter que son principal accusateur, Sam DeStefano, était un proche de Sam Giancana, Charles Nicoletti et de Richard Cain.

lichermann

Je ne suis pas sûr que la thèse de ce livre soit complètement honnête (je ne l'ai pas lu), mais en tous cas, il y a des infos factuelles sur la menace lors de la visite à Tampa :
http://dir.salo?rpt/index.html

Le livre de Lamar Waldron est particulièrement bien documenté. Waldron, aidé de Thom Hartmann a mis plus de 10 ans pour l'écrire. Je pense que le travail de Waldron est honnête dans sa tentative de reconstituer le puzzle qui a, selon lui, conduit au drame de Dallas. De là à adhérer à sa thèse, c'est autre chose. Comme par exemple que Ernesto "Che" Guevara se serait allié à la CIA dans le but de se débarrasser de Castro!! Quant on sait que le "Che" était encore plus radical que Castro, l'hypothèse a de quoi étonner.
     

lichermann
Date d'inscription: Mar 10, 2008
Dernière visiteAug 31, 2011
Messages: 80
Rang: intéressé

Friday, February 13, 2009 - 04:35 PM
Intéressant ce rapport du HSCA. J'aime bien le paragraphe de conclusion concernant le Service Secret : HSCA p.237 :
1) le SS pas informé des menaces de Chicago et Miami,
2) le SS pas préparé (conséquence logique du point 1)
3) lorsque le SS commence son investigation menant a priori sur la piste d'un complot d'anti-castristes, le FBI lui coupe le sifflet.

Et comme par hasard, on tombe sur des noms comme Orlando Bosch Avila... en gros, dans quelque direction que l'on cherche, on tombe soit sur de la mafia soit sur de l'anti-castriste. Un hasard ?



modifié par : lichermann, 13 Fév 2009 - 17:35
     

christine
Date d'inscription: Nov 10, 2008
Dernière visiteSep 23, 2011
Messages: 41
Rang: intéressé

Saturday, February 14, 2009 - 03:02 PM
Très étonnant le fait que les Services Secrets n'aient pas été mis au courant de ces menaces alors que le reste du monde connaissait la nature des menaces
Leur attitude est vraiment très étrange avant, pendant et après l'affaire
     

lichermann
Date d'inscription: Mar 10, 2008
Dernière visiteAug 31, 2011
Messages: 80
Rang: intéressé

Monday, March 02, 2009 - 01:01 PM
je n'ai pas eu de commentaires de la part des adeptes de la thèse officielle. J'aimerais savoir comment ils positionnent les menaces de Tampa et Chicago dans leur vision des évènements de Dallas.
     

carboxx
Date d'inscription: Mar 29, 2008
Dernière visiteOct 12, 2011
Messages: 264
Rang: accroc

Monday, March 02, 2009 - 01:36 PM
lichermann
J'ai découvert récemment quelques pages web sur les tentatives d'assassinat de JFK à Chicago et Tampa. Il me semble que ce sont des faits bien établis qu'il y avait des menaces. Kennedy a annulé sa visite à Chicago mais il a fait sa tournée à Tampa et Miami.

Je ne suis pas sûr que la thèse de ce livre soit complètement honnête (je ne l'ai pas lu), mais en tous cas, il y a des infos factuelles sur la menace lors de la visite à Tampa :
http://dir.salo…rpt/index.html

On trouve quelques photos de la visite à Tampa ici :
http://www.jfkr…com/page8.html

En comparant la visite à Dallas et à Tampa, on trouve des similitudes et des différences frappantes. Similitudes car la menace à Tampa telle que le Secret Service l'avait comprise s'est réalisée à Dalla. Différences, car justement, le SS n'a pas pris les mêmes précautions à Tampa et à Dallas. On peut s'étendre sur le sujet et rentrer dans un détail de fourmi. Cela peut être intéresant, mais je n'en ai pas forcément les compétences.

En revanche, il me semble que ces menaces à Chicago et Tampa, quelques jours avant Dallas sont bien le signe évident d'un complot. Il faut prendre un peu de hauteur par rapport aux évènements de Dallas pris isolément. Comment peut-on encore parler du geste d'un déséquilibré, Oswald, qui aurait pris cette initiative seul, alors que quelques jours avant il y a eu des menaces à Chicago et Tampa ?

Et cela, on peut le dire indépendamment du fait qu'il y ait pu avoir un ou plusieurs tireurs. Après tout, un seul tireur, Oswald, est tout à fait compatible avec la thèse du complot.modifié par : lichermann, 13 Fév 2009 - 11:20


Kennedy devait recevoir de 300 à 400 menaces par année, seules 3 ou 4 de ces menaces pouvaient être considérées comme "sérieuses"...

À Dallas, il n'y avait pas eu de menaces directes à la vie de Kennedy, la seule menace potentielle était celle qui provenait de l'existence de groupuscules d'extrême-droite qui pouvaient refaire à JFK ce qui avait été fait à Adlai Stevenson en octobre 63 ou à Lyndon B. Johnson en novembre 1960. On craignait plus des scènes disgracieuses que vraiment un attentat. Les efforts de police avaient été concentrés au Trade Mart où ces groupuscules comptaient manifester leur dissidence.

Il était rare que JFK soit accompagné de son épouse lors de ses tournées politiques, or au Texas, Jackie accompagnait son époux, et celà à dessein: modérer les esprits. Un gentleman du Sud oserait-il cracher sur une lady?
     

bertrand.maury
Date d'inscription: May 24, 2007
Dernière visiteOct 17, 2015
Messages: 261
Rang: accroc

Monday, March 02, 2009 - 09:07 PM
lichermann
Intéressant ce rapport du HSCA. J'aime bien le paragraphe de conclusion concernant le Service Secret : HSCA p.237 :
1) le SS pas informé des menaces de Chicago et Miami,
2) le SS pas préparé (conséquence logique du point 1)
3) lorsque le SS commence son investigation menant a priori sur la piste d'un complot d'anti-castristes, le FBI lui coupe le sifflet.

Et comme par hasard, on tombe sur des noms comme Orlando Bosch Avila... en gros, dans quelque direction que l'on cherche, on tombe soit sur de la mafia soit sur de l'anti-castriste. Un hasard ?modifié par : lichermann, 13 Fév 2009 - 17:35

Je comprends vos interrogations, moi même m'y étant beaucoup heurté.

Cependant, qu'il y ait pu avoir de la part de certains (LCN, anticastristes forcenés, soldats de fortune voire des officines déviantes de la CIA, sans compter quelques pétroliers texans, l'extrême droite radicale et le KKK) des connections voire des désirs ou des projets d'élimination de Jack le K ne peut pas prouver que ce fut le cas le 22 novembre 1963 à Dallas.

A mon avis, l'examen des faits répond à une autre logique.

carboxx
À Dallas, il n'y avait pas eu de menaces directes à la vie de Kennedy, la seule menace potentielle était celle qui provenait de l'existence de groupuscules d'extrême-droite qui pouvaient refaire à JFK ce qui avait été fait à Adlai Stevenson en octobre 63 ou à Lyndon B. Johnson en novembre 1960. On craignait plus des scènes disgracieuses que vraiment un attentat. Les efforts de police avaient été concentrés au Trade Mart où ces groupuscules comptaient manifester leur dissidence.

En effet, c'est surtout la désastreuse réception d'Adlaï Stevenson quelques semaines auparavant qui restait alors dans toutes les mémoires. Il s'agissait d'éviter la même mésaventure à JFK venu récolter des fonds en vue de sa prochaine campagne électorale, et ce fut d'ailleurs le cas comme en témoignent les derniers mots qu'il a échangé avec Nellie Connally.

Mais comme le confiait Jack à Jackie au matin du 22 novembre à Fort Worth, un seul sniper isolé un peu cinglé peut très bien tuer le Président des Etats-Unis. On est bien peu de chose même quand on l'homme le plus puissant du monde.
     

lichermann
Date d'inscription: Mar 10, 2008
Dernière visiteAug 31, 2011
Messages: 80
Rang: intéressé

Monday, March 02, 2009 - 10:40 PM
Merci à Bertrand Maury et Carboxx,

mais vous n'avez pas répondu précisément aux menaces réelles identifiées par les SS à Chicago et à Tampa. Je pense en particulier aux arrestations qui ont eu lieu à Chicago : une équipe de quatre personnes. Ne peut-on pas en déduire qu'il y avait "de la part de certains" déjà davantage que des "désirs ou des projets d'élimination" mais des équipes actives capables de mener un attentat tel que celui qui eut lieu à Dallas ?
     

carboxx
Date d'inscription: Mar 29, 2008
Dernière visiteOct 12, 2011
Messages: 264
Rang: accroc

Tuesday, March 03, 2009 - 01:00 AM
lichermann
Merci à Bertrand Maury et Carboxx,

mais vous n'avez pas répondu précisément aux menaces réelles identifiées par les SS à Chicago et à Tampa. Je pense en particulier aux arrestations qui ont eu lieu à Chicago : une équipe de quatre personnes. Ne peut-on pas en déduire qu'il y avait "de la part de certains" déjà davantage que des "désirs ou des projets d'élimination" mais des équipes actives capables de mener un attentat tel que celui qui eut lieu à Dallas ?


Tout ce que je sais des menaces de Chicago, c'est qu'elles provenaient d'un ex-Marine, un désaxé du nom de Thomas Vallee, pour ce qui est des menaces de Miami, un informateur de police, Willie sommerset, avait signalé à la police de Miami qu'un crackpot évangéliste du nom de Joseph A. Milteer avait décrit comment on pouvait tuer Kennedy avec un fusil puissant des hauteurs d'un immeuble. Suite à ces dénonciations, la police de Miami a décidé d'annuler la parade présidentielle...

Pour Tampa, j'ignore tout de ce "complot", mais je sais qu'à Tampa, Kennedy a paradé en position debout dans la limousine et qu'il était encore plus exposé à un tir qu'à Dallas...



modifié par : carboxx, 02 Mar 2009 - 21:02
     

lichermann
Date d'inscription: Mar 10, 2008
Dernière visiteAug 31, 2011
Messages: 80
Rang: intéressé

Tuesday, March 03, 2009 - 09:04 AM
Dans le rapport du HSCA, ils parlent effectivement de Thomas Vallee, mais pas seulement :
Quote
In addition the committee obtained the testimony of a former Secret Service agent Abraham Bolden who had been assigned to the Chicago office in 1963 He alleged that shortly before November 2 the FBI sent a teletype message to the Chicago Secret Service office stating that an attempt to assassinate the President would be made on November 2 by a four-man team using high-powered rifles and that at least one member of the team had a Spanish-sounding name