JFK

Questions on the assassination

Choose a language

Preferred language
English French

Pictures

Galerie

Issue: Malcolm Summers

Created: Friday, June 20, 2008 - 11:39 PM

lichermann
Registered: Mar 10, 2008
Last Visit: Aug 31, 2011
Postings: 80
Rank: intéressé

Je me souviens que nous avons essayé récemment de faire un point sur les témoins du GK, les frames de Zapruder. Notamment Altgens, Hoffmann, Smith, Bowers, etc... il y en a un que nous avons oublié : Malcolm Summers.

http://www.jfk-…&pageid=39


Est-ce que ce témoignage peut avoir un intérêt ?

Selon Anderson, voici un témoignage de ce mêmme Summers rapporté en 1988 :

"I ran across the--Elm Street to right there toward the knoll. It was there [pointing to a spot on the knoll]--and we were stopped by a man in a suit and he had an overcoat--over his arm and he, he, I saw a gun under that overcoat. And he--his comment was, "Don't you all come up here any further, you could get shot, or killed," one of those words. A few months later, they told me they didn't have an FBI man in that area. If they didn't have anybody, it's a good question who it was. "

trouvé sur http://www.jfkl…om/ManWho.html

oswaldiste
Registered: May 28, 2007
Last Visit: Sep 28, 2012
Postings: 520
Rank: passionné

Thursday, June 19, 2008 - 11:29 PM
Le témoignage de Summers est intéressant. Mais ce qu'il dit à Anderson manque de précision. Il vaut mieux regarder à ce qu'il a dit à Larry Sneed.

En gros c'est la même chose mais avec des précisions.
Précisons que Summers s'est couché après les tirs, il n'a donc pas couru directement vers le Knoll. Il précise également qu'il a rencontré l'homme à l'est de la pergola (le Knoll étant à l'ouest) et que cette rencontre a eu lieu pas plus de 5 minutes après les tirs (5 minutes, pas 5 secondes). Il avait suivi la foule, et il avait regardé un peu à droite à gauche avant d'être arrêté par cet homme.

Cela situe mieux cette rencontre: au milieu de la foule, plusieurs minutes après les tirs. Ca paraîtrait étonnant que ça soit un des tireurs, il ne serait pas resté là si longtemps...

Donc, à ce moment là, ça pouvait très bien être un membre du bureau du shériff (ils étaient en costume...).
     

pierre.nau
Registered: Dec 13, 2015
Last Visit: Sep 27, 2019
Postings: 871
Rank: passionné

Friday, June 20, 2008 - 07:14 PM
Le témoignage de Summers est intéressant à double titre:
- son vécu de la fusillade et des instants qui ont suivi,
- la deuxième partie de son témoignage, où de retour vers son camion vers Houston, il relate le comportement suspect de trois hommes qui prennent la fuite en démarrant sur les chapeaux de roues.
Voilà pour les faits qu'il convient, à mon sens de considérer dans leur ensemble.

Par ailleurs, le témoignage de Summers est fait sous serment devant Rosemary Allen, le 23 novembre. A ce titre, il constitue la source de référence, celle vers laquelle on doit se reporter. Ce qu'un témoin peut déclarer à un journaliste, écrivain ou chercheur par la suite, Sneed en l'occurrence, est certes intéressant mais n'a pas la même valeur, que ce soit au plan juridique ou sur le plan du témoignage lui même qui dans le cas de Sneed subit forcément l'altération du temps.

Ces précisions apportées, on peut toujours ergoter sur le timing. Cela dit nulle part dans son affidavit du 22 novembre, Summers ne fait mention de 5 minutes d'attente avant de rejoindre le gros de la troupe qui se dirigeait vers le tertre herbeux.

Quote
j'ai entendu un coup de feu, vu le Président s'affaisser dans la voiture et entendu Madame Kennedy dire:"Oh, non," puis il y en eut un second et j'ai alors gagné le sol quand j'ai réalisé qu'il s'agissait de coups de feu. Tous les gens ont alors commencé à courir vers la terrasse, loin de la voiture du Président et je me suis levé et commencé à courir également, ne réalisant pas ce qui était arrivé.

Manifestement, il se lève très vite et n'attend pas 5 minutes.


Quand à la seconde partie du témoignage elle recèle tout de même des précisions intéressantes pour le moins, sur le comportement d'individus suspects, sinon curieux.

Quote
Je venais juste de quitter la bordure du trottoir et je gagnais le viaduc de Houston street quand une automobile à l'intérieur de laquelle il y avait 3 hommes a quitté la bordure du trottoir sur les chapeaux de roués, me dépassant du côté droit, ce qui était très dangereux à cet endroit, puis elle est venue face à moi et elle a semblé alors après coup, ralentir en toute hâte en face de moi comme s'il réalisaient qu'ils paraîtraient suspects en allant vite. Ces trois messieurs étaient de constitution élancée et paraissaient excités en se parlant et en gesticulant entre eux. Ils sont passés sous le viaduc de Houston street et j'ai pris la sortie de Marsalis street et ils ont continué vers Zangs Boulevard. Ils étaient dans une berline de marque Chevrolet de 1961 ou 1962, de couleur marron.

Bien entendu, cela ne suffit pas pour en faire des suspects de l'affaire et dire qu'ils sont liés à l'attentat. Encore que l'auteur d'un livre définitif récent sur le sujet se sert d'éléments subjectifs analogues pour illustrer la culpabilité d'Oswald. Malgré tout,cette piste aurait du être creusée.
     

oswaldiste
Registered: May 28, 2007
Last Visit: Sep 28, 2012
Postings: 520
Rank: passionné

Friday, June 20, 2008 - 11:39 PM
Pierre.Nau
Par ailleurs, le témoignage de Summers est fait sous serment devant Rosemary Allen, le 23 novembre. A ce titre, il constitue la source de référence, celle vers laquelle on doit se reporter.

Dans ce cas, ça résout le problème de l'homme avec le revolver: il ne le mentionne pas :-P .

Summers
j'ai entendu un coup de feu, vu le Président s'affaisser dans la voiture et entendu Madame Kennedy dire:"Oh, non," puis il y en eut un second et j'ai alors gagné le sol quand j'ai réalisé qu'il s'agissait de coups de feu. Tous les gens ont alors commencé à courir vers la terrasse, loin de la voiture du Président et je me suis levé et commencé à courir également, ne réalisant pas ce qui était arrivé.

Dans le témoignage à Sneed, il ne dit pas qu'il a attendu 5 minutes pour aller vers la Pergola, il dit qu'il s'est écoulé environ 5 minutes au moment où il a croisé l'homme. Ce n'est pas pareil. Car il précise bien qu'il n'a pas rencontré cet "homme" directement en arrivant. Ce n'est donc pas incompatible.

Pierre.Nau
Malgré tout,cette piste aurait du être creusée.

Déjà, étant donné sa position, proche de la limousine, il aurait du être interrogé plus longuement (par le FBI ou la commission Warren). Encore un témoin qui a "échappé" aux enquêteurs...
Et cette histoire de voiture aurait du bien entendu être creusée.